L’ art de photographier les pelucheux et des laineux

(anglais)

JE LES AI TOUS PHOTOGRAPHIÉS. TOUS LES MODÈLES, TOUTES LES FORMES, TOUTES LES TAILLES ET COULEURS.

Dans leur sillage, ils laissent poils, duvet, fèces et joie. Certains sont dociles et indulgents. D’autres autoritaires. D’autres encore, des aînés grisonnants. Plusieurs sont mignons. Tous sont les meilleurs amis.

De Gros Minou qui a passé le gros de son temps au studio à se gonfler jusqu’à la taille d’un petit lion sous mon lit, en tant que propriétaire, j’ai tenté d’attirer le dur-à-cuire vers l’éclairage. Et oui, en fin de compte, les photos étaient excellentes, mais ciel qu’il est gros !

Puis, il y avait Fluffy, le furet, qui est arrivé avec panache (dans un sac à main rose) avec sa tribu : trois magnifiques jeunes adultes qui écrivent régulièrement des missives de loin, non pas pour avoir des nouvelles de leurs parents, mais pour s’enquérir quant au sort de Fluffy.

Mais le dernier « arrivage » au studio, ce sont les lapins. Des lapins mignons et adorables (et dont le comportement est meilleur que celui de mes petits-enfants) et certainement plus facile à récupérer que Gros Minou.

ALORS, VOICI LA CONVERSATION …

Chiara et le lapin arrivent au studio pour la séance de photos, et moi, (pensant qu’il pourrait s’agir d’une épidémie) je mentionne que j’ai photographié dernièrement le beau et jeune Noah, avec son lapin Timothy.

Chiara, 11 ans, super intelligente et curieuse, veut tout savoir : Taille. Modèle. Âge. Données sur le proprio, etc.

Dès qu’elle découvre que Charley (son lapin) et Timothy (celui de Noah, sensible) sont des lapins à oreilles pendantes, Chiara suggère qu’ils pourraient se rencontrer (les deux lapins) et avoir des bébés.

La mère de Chiara de répondre, effarée : « Mais ils pourraient avoir beaucoup de bébés … » 

Chiara, rapide comme l’éclair, lui explique que les lapins domestiques n’ont que des portées de 3 ou 4 bébés, et que, pour sa part, ce n’est pas un problème.  Enchanteur.

Je constate que la méthode la plus sûre de réunir ces deux beautés est celle de la photo … amusezvous.

Hélène Anne Fortin